Utilisation des cookies

Nous utilisons des cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.

OK, tout accepter
TOLÉRANCE DIGESTIVE DE LA BOISSON TOLÉRANCE DIGESTIVE DE LA BOISSON

TOLÉRANCE DIGESTIVE DE LA BOISSON HYDRATE & PERFORM

Les sportifs sont souvent confrontés à des problèmes digestifs qui peuvent entraver significativement leurs performances sportives. Ces troubles peuvent se manifester par des reflux, des nausées, des crampes intestinales, des flatulences ou encore des diarrhées. Plusieurs facteurs peuvent expliquer l'apparition de ces troubles tels que la déshydratation, le stress, les apports alimentaires en certains nutriments (lipides, fibres notamment)..mais les sportifs incriminent assez fréquemment la composition des boissons consommées. Effectivement, la boisson peut jouer un rôle dans l'apparition des symptômes d'intolérance digestive. En particulier, l'osmolarité de la boisson, la composition glucidique mais aussi la température de la boisson sont des facteurs à considérer lorsque l'on envisage la consommation d'une boisson lors d'une activité sportive.

Ainsi, la tolérance digestive de la boisson Isostar Hydrate & Perform a été comparée à une boisson de l'effort concurrente chez des sportifs entraînés (Sadowska K et al., 2009).

Protocole :

18 sportifs professionnels ont consommé deux boissons glucidiques de l'effort selon le protocole suivant et lors de deux périodes différentes :

- 500 ml de l'une ou l'autre des boissons 60 minutes avant et 500 ml immédiatement après un exercice test (2 x 25 minutes à 70% de la VO2 max)

- puis 150 ml de l'une ou l'autre des boissons juste avant puis après les 25 premières minutes de l'exercice test.

Après la fin de l'exercice, les athlètes ont rempli un questionnaire concernant la fréquence et l'intensité des plaintes gastro-intestinales.

Produits testés :

La boisson Isostar Hydrate & Perform a été consommée et comparée à la consommation d'une boisson concurrente. La composition des boissons testées diffère en terme de composition glucidique (teneur et source glucidiques différentes) ainsi que la composition vitaminique et minérale. Les deux boissons sont par contre isotoniques.

La température des boissons consommées était de 5-10 °C.

Les deux boissons ont été distribuées de manière aléatoire en cross-over.

Résultats :

Les plaintes gastro-intestinales telles que le reflux ont été significativement plus importantes avec la boisson concurrente (83%) par rapport à la boisson Isostar Hydrate & Perform (22%) (p<0.001) et ces plaintes ont été perçues comme plus sévères par les athlètes consommant la boisson concurrente (1.9 ± 0.9 points pour la boisson concurrente versus 0.2 ± 0.4 points pour la boisson Isostar) (p<0.001).

La sensation de « trop-plein » gastrique a également été observée significativement plus fréquemment (p<0.01) chez les athlètes consommant la boisson concurrente (89%) par rapport à la consommation de la boisson Isostar Hydrate & Perform (39%).

Les auteurs de l'étude expliquent les effets observés par la différence de composition notamment glucidique et minérale (sodium et magnésium) des deux boissons et recommandent préférentiellement la consommation de la boisson Isostar Hydrate & Perform.

Références bibliographiques

Sadowska K, Bajerska J, Jeska J, 2009. The effect of two carbohydrate-electrolyte drinks on gastrointestinal complaints and physical performance in rowers. Medicina Sportiva, 13 (3) : 171-176