Utilisation des cookies

Nous utilisons des cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.

OK, tout accepter
Les filières Les filières

Les filières énergétiques

Que vous soyez culturiste, coureur de 400m ou adepte des classiques à vélo, chaque type d’activité, selon sa durée et son intensité, sollicite une filière énergétique spécifique. Selon ses objectifs, quelle filière énergétique est impliqué ?

L’ATP ou Adénosine Tri Phosphate

Trois filières permettent de transformer l'énergie :

- la filière aérobie. Elle utilise l'oxygène de l'atmosphère

- la filière anaérobie acide qui produit de l'acidité dans l'organisme

- la filière anaérobie anacide qui n'utilise pas d'oxygène et ne produit pas d'acidité

Le but commun à ces 3 filières est de régénérer la seule molécule d'énergie utilisable par les muscles : l'ATP (Adénosine Tri Phosphate). Les trois voies énergétiques sont intimement liées. Elles agissent en synergie, s'influencent et se régulent.

Le muscle est le moteur du mouvement

Le muscle transforme l'énergie chimique en énergie mécanique. La contraction musculaire utilise l’ATP comme carburant. Sous l'action de l'influx nerveux, l’ATP va être dégradée libérant de l'énergie et de la chaleur.

Cependant les faibles réserves d'ATP dans la fibre musculaire ne permettent qu'une contraction d'une durée de 1 à 2 secondes. L'ATP n'étant pas apportée aux muscles, il existe des processus capables de reconstituer l’ATP. Il suffit pour cela d'apporter l'énergie qui sera fournie par les aliments.

Utilisation de l’énergie selon l’activité physique

Source : Guilland et coll. Dans : Martin et coll. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Tec et Doc. P. 338-394. 2001.

Lors d’efforts de plus d’une heure, il est important d’apporter des glucides sous forme de boissons ou d’aliments afin d’épargner nos réserves en glucides musculaires et pouvoir ainsi continuer l’effort plus longtemps ou plus rapidement