FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 50€ D'ACHATS

SERVICE CLIENT : 09 69 39 00 80 (appel non surtaxé)

Quels sont les besoins nutritionnels du nageur ?

La natation est l'activité la plus complète : elle développe la musculature et assouplit les articulations. Elle présente, de plus, l'avantage de réduire pratiquement à zéro tout risque de traumatisme

nageur en crawlnageur en crawl

Besoin énergétique

Lors d'une séance de natation, la dépense énergétique est très variable. Elle dépend de la distance parcourue, de la technique de nage et de son efficacité, de l'intensité de l'effort, de la température de l’eau ou du poids du nageur.

A allure modérée (environ 2 km/heure), la dépense énergétique se situe autour de 400 kcal/h.

Pour des entraînements plus soutenus (environ 3 km/h), le nageur consomme entre 600 et 700 kcal/h soit pour celui qui s'entraîne 4h/jour, un besoin quotidien d’environ 5000 kcalories.

La répartition conseillée entre les différents nutriments est de 60% de glucides, 15% de protéines et 25% de lipides.

- Les lipides peuvent être augmentés pour des périodes d'entraînement longues parcourus à une faible intensité ainsi que pour une immersion en milieu naturel (température de l’eau <24°C).

- Chez les nageurs de courtes distances (50 m, 100 m) qui ont besoin d'une puissance musculaire supérieure, le pourcentage de protéines peut passer de 15 à 20-25%.

Besoin hydrique

Pertes en eau

L'impression de non-sudation que l'on ressent en nageant ne doit pas masquer les pertes en eau qui sont d’environ 120-140 ml /km pour un nageur de haut niveau.

Dans l’eau, même pour un effort intensif, la température corporelle augmente très peu ce qui a un effet pervers : le nageur est souvent moins sensible que d’autres sportifs au besoin de s'hydrater.

Or une déshydratation, même légère, a des conséquences importantes : récupération moins efficace, augmentation du risque de blessure, diminution du rendement musculaire et donc des performances.

La soif n'est pas un bon indicateur car cette sensation intervient tardivement, une fois que la déshydratation est déjà engagée, il faut donc anticiper et boire avant d'avoir soif.

Que boire ?

Pour des séances de moins d'1h, l'eau seule peut suffire. Au delà, il est conseillé de boire une boisson diététique de l’effort qui permettra d'économiser les réserves musculaires et de maintenir la glycémie (taux de sucre dans le sang) à un niveau satisfaisant.

Partager cet article

Paiement sécurisé

Logo paiement sécurisé Visa, MasterCard, American Express, Paypal