Menu

Mon panier

Votre panier

Aucun produit
Sous-total 0 €
Livraison 0 €
Total 0 €

Utilisation des cookies

Nous utilisons des cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.

OK, tout accepter
Mon panier

Votre panier

Aucun produit
Sous-total 0 €
Livraison 0 €
Total 0 €

Anthony Costes

 Antony Costes

Triathlon

Palmares :

  • Victoire Ironman Barcelone

  • 2nd de l'Ironman de Nice

Son Palmarès

Découvrez les meilleurs résultats de Anthony COSTES ces dernières années.

5ème

Championnat du Monde Longue Distance ITU

1er

Powerman Championnat d'Asie de duathlon

1ère

participation au Championnat du Monde Ironman à Hawaï

2nd

de l'Ironman de Nice

Victoire

sur l'Ironman 70.3 de Monterrey (7ème victoire professionnelle)

Victoire

Ironman Barcelone

5ème

du Ranking Mondial Ironman 70.3

A PROPOS

Anthony COSTES s’est prêté au jeu des questions/réponses. Suivez Anthony sur sa page Facebook en cliquant ici.

Peux-tu te présenter en quelques lignes. Quelles études as-tu faites, quelles sont tes passions, comment occupes-tu tes temps libres, etc.

Né à Auch dans le Gers, je suis détenteur d’un doctorat en Biomécanique intitulé « Une nouvelle approche du Cyclisme comme prétexte à l’étude de l’optimisation du mouvement » et suis un passionné de sciences, de sport et de performance. En dehors de cela, je suis aussi un grand fan de bricolage et de voyages.

A quel âge as-tu commencé le sport ? Quel a été ton parcours sportif depuis ?

J’ai commencé le sport vers 4-5 ans par la gymnastique, puis j’ai été un peu touche-à-tout avec notamment la pratique du football, du judo, du tennis, de la natation, puis du triathlon. J’ai participé à mon premier triathlon vers 8-9 ans et ai débuté en club vers 11-12 ans. Depuis, je n’ai plus jamais quitté ce sport !

Pourquoi as-tu choisis le sport dans lequel tu excelles aujourd’hui ?

Pour un ensemble de raisons : j’adorais courir et faire le plus possible de tours de terrain à l’échauffement au foot, et j’ai aussi toujours eu une grande affinité pour l’eau. Une fois que j’ai découvert le vélo, j’étais définitivement mordu ! Le fait que mon père pratique ce sport a favorisé mes débuts, et l’instinct de compétition transmis par ma mère a aussi été un facteur déterminant… Enfin, la complexité de la performance dans ce sport et ses liens avec différents champs scientifiques me permettent de m’y épanouir complètement.

Quel est ton plus beau souvenir sportif ?

J’en ai de très nombreux, mais les meilleurs restent à venir…

Aujourd’hui à combien d’entraînements tournes-tu par semaine ? Ça représente combien d’heures de travail ? Peux-tu décrire une semaine d’entraînement type ?

Je m’entraîne en moyenne entre 15 et 20 fois par semaine, ce qui représente environ 30h de pratique. Cela peut monter jusqu’à 40-45h d’entraînement dans la semaine en période de stage. Une semaine type est constituée de 4 à 6 séances de natation, 5 à 7 séances de vélo, 5 à 8 séances de course-à-pied et 2 séances de musculation.

La Nutrition occupe-t-elle une place importante dans ta vie ?

Ayant des besoins énergétiques un peu « hors-normes », la nutrition occupe évidemment une place importante dans ma vie. J’ai la chance d’avoir une variation de poids très faible sur l’année malgré des quantités absorbées très importantes en bon gersois qui apprécie de bien manger. J’ai une forte attention sur la qualité de ce que je mange. On dit souvent qu’en Triathlon la nutrition est la 4ème discipline !

Pourquoi avoir intégré le Team Isostar ? Que t’apporte ce partenariat ?

Intégrer le Team Isostar est un immense confort au niveau de mon accompagnement nutritionnel. Avant j’avais un peu tendance à jouer l’économie sur les produits énergétiques à l’entraînement, ce qui se traduisait régulièrement par des vides énergétiques. Ce n’est pourtant pas un luxe de bien s’alimenter avant/pendant/après les séances ! Cette nouvelle bonne habitude me paraît primordiale pour accepter et rendre efficace mon entraînement et supporter mes efforts en compétition.

Quels sont les autres sports que tu pratiques dans l’année ?

Même si je suis un passionné de tous les sports, le triathlon laisse peu de temps à d’autres pratiques. Dès que j’ai l’occasion je pratique le VTT, basket, tennis, rugby, football, tennis de table, water-polo…

Demain, après la compétition à haut niveau, comment envisages-tu ta reconversion ?

Ce n’est pas pour demain et j’espère encore avoir une longue carrière devant moi ! J’ai fait en sorte de pousser mes études à leur maximum pour ne pas avoir de regret et une certaine sécurité en cas d’arrêt volontaire ou de blessure grave pour faciliter une reconversion. Celle-ci serait probablement dans la recherche scientifique et/ou l’entraînement sportif.

Une anecdote à raconter sur ta carrière sportive ?

Une récente : je suis tombé en vélo récemment (sans gravité) en glissant sur un rail de chemin de fer, exactement au même endroit qu'environ 10 ans auparavant. C'était au bout de 10' de sortie... Très énervé, j'ai terminé mes 3h de sortie sous la pluie avec mon cuissard complètement déchiré et la hanche en sang... Il valait mieux éviter de me parler à ce moment-là !

As-tu une citation fétiche ? Une superstition avant une compétition ?

J'aime bien celle-ci : "Il n'y a de vent favorable qu'à celui qui sait où il va" (Sénèque), et celle-là : "If you cannot measure it, you cannot improve it" (Lord Kelvin). Je ne suis pas superstitieux, plus je travaille dur, plus je deviens chanceux...

Quelle est selon toi ta meilleure perf, ton meilleur résultat de ta carrière ?

Ma meilleure performance à ce jour est ma victoire sur l’Ironman de Barcelone en 7h49m19s. C’est la 10ème meilleure performance mondiale de tous les temps et un record français battu de 13 minutes.